D’ici là paysagistes

D’ici là paysagistes

Claire Trapenard et Sylvanie Grée
Video
Claire Trapenard et Sylvanie Grée (nées en 1977) sont diplômées de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles. Elles fondent l’agence d’ici là paysagistes en 2006.
 
Après trois années d’architecture à Bordeaux pour Sylvanie Grée et d’arts appliqués
aux écoles Estienne et Boulle pour Claire Trapenard, toutes deux intègrent la même
promotion à l’École nationale supérieure de paysage de Versailles en 1998. De nombreux exercices collectifs leur permettent de mesurer leur attitude face à la réponse (le geste ou la réserve), et de découvrir leur complémentarité.
Lorsqu’elles aspirent à s’affranchir de la tutelle formatrice de leurs aînés en 2006, elles s’associent fort logiquement. Avant son diplôme, Sylvanie a étudié une année à Barcelone et en a profité pour travailler chez dos a dos.
Après quelques collaborations parisiennes, elle devient la première paysagiste des Ateliers Lion. Durant trois ans, elle y apprend « le travail de morphologie urbaine, l’observation et l’inspiration du contexte, l’approche de l’élégance du quotidien. À ne pas avoir peur de se fondre et que la banalité peut être une valeur noble ».
Dès la sortie de l’école, Claire rejoint l’Agence Ter, une merveilleuse opportunité qu’elle cultive jusqu’à son envol libéral. Ces quatre années la confrontent à une large diversité de projets de grande envergure, qu’ils concernent des espaces naturels ou des sujets à fort impact urbain comme les Halles à Paris.
Persuadées que chaque site possède sa personnalité propre dont les qualités mais aussi les défauts permettent de formuler une réponse juste et unique, elles sont à l’écoute des sensations et intuitions perçues lors de leur visite des lieux. Naissent alors rapidement des rapports de matières, de lumières et d’ambiances que devront confirmer leur lecture territoriale, cartographique et programmatique afin d’aboutir à une réelle qualité d’espace. « Nous aimons les contrastes entre un minéral – confortable, proposant des lieux d’usages élégants mais sobres – et un végétal généreux – avec des silhouettes et des assemblages de végétaux très inspirés des milieux naturels. Durant la phase de concrétisation des ambiances pressenties, nous accordons une attention toute particulière aux limites, aux changements de texture, à la qualité des détails que nous souhaitons épurés et maîtrisés. »
À travers les projets et concours de parcs et jardins, d’espaces publics, de territoires urbains ou de paysage et architecture, elles multiplient les partenariats prestigieux qui les amènent, en plus d’un tour de France, à Madrid ou en Haïti.
Video
Parc double hauteur 
Amiens (80)
Objet d'un concours international en 2010, l'implantation de l'université au coeur de la Citadelle d'Amiens est aussi prétexteà la création d'un parc naturel urbain ouvert au public de 2,8 ha au pied des remparts. D'un côté en belvédère sur la Somme et,de l'autre, surplombant ses anciennes douves de 15 mètres, le site constitue une géographie à lui seul.Un ruban boisé de deux kilomètres accessible à tous relie les bastions hauts et bas traités thématiquement jusqu'à la promenade des douves. Partiellement remises en eau, elles recomposent un jardin mettant en scène la gestion des eaux pluviales au travers de bassins filtrants et de zones humides avant de rejoindre le fleuve. Île verte, clairières et prairies abritent activités sportives, ludiques ou événementielles tandis que l'architecture militaire renoue, en la transcendant, avec sa grandeur passée.
 
Localisation: Amiens (80)
Programme: Parc urbain et campus universitaire
Client: Amiens Aménagement
Maîtres d’oeuvre: Francis Soler, Alsop architects et d’ici là paysagistes
Superficie: 2,8 ha SHON
Coût: 2 300 000 € TTC (aménagements extérieurs)
Concours: 2010
Video
Enclos paysager
Boulogne Billancourt (92)
Au sein d'un îlot dense aux écritures architecturales fortes de la ZAC Seguin-Rives de Seineà Boulogne-Billancourt, une parcelle trapézoïdale de 4 700 m2 (en partie sur dalle) accueille un jardin conçu comme un micropaysagepropice au partage et à l'apaisement. Inaccessible mais ouvert au regard depuis des belvédères que délimitent de minimalistes bancs faisant clôture, son coeur, décaissé de 50 centimètres modelé en pli, est une prairie d'éphémères ombragée par des bosquets de pins sylvestres. Au nombre de quarante, ces derniers séquencent le panorama de leurs troncs volontairement tordus dont l'écorce fait écho à l'acier autopatiné des façades environnantes. Des platelages en robinier distinguent les terrasses privatives des circulations en béton gris taupe où se détachent clairement les ombres portées des plantations.
 
Localisation: Boulogne-Billancourt (92)
Programme: Jardin en coeur d’îlot
Client: Nexity, Icade, Vinci
Maître d’oeuvre: D’ici là paysagistes
Superficie: 5 000 m2 shon
Coût: 900 000 € HT
Début du projet: 2007
livraison: 2011
Matériaux: Bosquet de grands pins sylvestres sur une prairie centrale, assise et cheminement en béton clair
Video
Sports en forêt
Fontainebleau (77)
L'état dégradé par plusieurs décennies d'usage intensif des 22 hectares du stade de la Faisanderie situé à l'orée de la forêt et de la ville de Fontainebleau impose une sérieuse rénovation. Sa recomposition restituera au site ses ambiances forestières originelles. Depuis l'entrée, un vaste espace de prairies calcicoles en favorisera la perception générale tandis que les chemins de landes guideront les sportifs au travers de clairières dédiées aux différents sports (football, rugby, tir à l'arc, tennis). Leurs lisières seront reboisées de feuillus. Beach-volley et soccer se pratiqueront dans une mer de sable. Enchâssée entre deux parapets aux merlons plantés, la tribune dessinée par Barthélémy-Griño s'interposera stratégiquement entre terrain d'honneur et terrain mixte à proximité directe de la prairie événementielle.
 
Localisation: Fontainebleau (77)
Programme: Réaménagement du site sportif de La Faisanderie et création d’une tribune d’honneur
Client: Communauté de communes de Fontainebleau
Maîtres d’oeuvre: Barthélémy-Griño Architectes (architectes mandataires) et d’ici là paysagistes
Superficie: 22 ha SHON
Coût: 2 500 000 € TTC (aménagements extérieurs)
Début des études: 2007
Statut: Études en cours

Les lauréats de la même année