Digit-all Studio

Video

Ammar Eloueini (1968), diplômé de l’école d’architecture Paris-Villemin en 1994
Titulaire d’un master of Science in Advanced Architectural Design Columbia University, NY, en 1996. Il crée Digit-all Studio à Paris en 1997.
Professeur à l’Université de l’Illinois à Chicago depuis 1999.

 

2002
Réalisation de deux espaces de ventes pour Issey Miyake à Paris et Nantes.
Concours pour 20 logements à Chicago avec C. Parmentier, R. Jacobson et J. Dalton.
Concours et réalisation de la mise en scène de l’exposition de Yann Arthus Bertrand à Chicago avec Garofalo Architects.

 

2001
Subvention de la Graham Foundation.
Sélectionné pour la Feidad (Far East International Competition for Digital Architectural Design)
Exposition "Jeunes Architectures" Pavillon de l’Arsenal, Paris.

 

2000
Construction numérique du bâtiment d’administration et de la librairie de Mies Van Der Rohe sur le campus de IIT, pour le Centre Canadien d’Architecture (commande).
Concours Européen, Galerie municipale d’Art moderne et contemporain à Rome (assistants : J. Morgan et F. Mainzer).
Réalisation d’un prototype de structure pour le centre d’échange d’information culturel (NY)
Exposé en France à la Galerie d’architecture à Paris en septembre et à Florence dans le Complesso di Santa Appolonia en décembre.

 

1999
Concours européen, salle de concert à Sarajevo avec C. Parmentier, N. Roubaut, N. Jankovic.
Sélectionné pour la Biennale de Sao Paolo.

 

1998
Concours européen, extension de l’école d’architecture de Venise avec R, DSV & Sie P
Lauréat de la Villa Medicis hors les murs, Afaa, ministère des Affaires étrangères.

 

1997
Concours international, Centre culturel d’information temporaire à New York (en collaboration avec Céline Parmentier).

 

1996
Europan IV, reconfiguration des abattoirs de Belfort (en collaboration avec C. Parmentier).

« L’architecture, c’est l’histoire d’une trilogie entre conception, représentation et réalisation. »

Il partage son temps entre la France et les États-Unis. Le virtuel est chez ce virtuose du numérique, une seconde nature. Depuis 1999, il enseigne le projet et la théorie sur ce thème, à l’université de l’Illinois à Chicago.

Plus qu’un simple outil de représentation graphique, l’informatique est une réelle source de conception.
Il est vecteur de qualité dans le sens où il remet en question l’approche du projet architectural en même temps que les systèmes de production. Autrement dit, Ammar Eloueini est convaincu que l’approche virtuelle est un facteur déterminant dans la fabrication du réel.

Il compare volontiers sa démarche à celle d’un architecte gothique transposé au xxie siècle et s’inscrivant dans une logique constructive intégrée dès le début à la démarche “projectuelle“. La structure se révèle indissociable de la forme et de l’enveloppe, le tout agissant par imbrication, déformation, juxtaposition, tissage et autre métissage.
C’est en quelque sorte une approche mathématique complexe du projet modélisé, pour lequel les images ne sont que résultantes et interprétations de paramètres en constante évolution.
Lauréat en 1998 de la villa Médicis hors les murs, il est parti au Japon étudier le rapport entre virtuel et réel à travers les jeux vidéos.

C’est en découvrant le prototype grandeur nature d’un projet pour un Centre culturel d’information temporaire à New York, exposé en 2000 à Florence et à la Galerie d’architecture de Paris, qu’Issey Miyake, haut-couturier et maître du plissé, lui confie comme une évidence, la réalisation de deux espaces de vente à Paris. Ces projets devraient permettre à Ammar Eloueini de concrétiser une démarche qu’il souhaite inscrire, dans une production actuelle, loin de toute utopie.

 
Digit-all Studio
5, rue de l’Harmonie, 75015 Paris
Tel. / fax : 01.48.42.49.44
651 south wells Street 805, Chicago, Illinois 60607
Tel. / fax : 001.312.583.0049 / 001.312.583.0051001.312.583.0051

 

Email / web : ammar@digit-all.net / www.digit-all.net
Video

Centre culturel d’information temporaire, New York, concours, 1997
Installation temporaire qui devait s’inscrire dans une parcelle exiguë au centre du paysage très vertical de Wall Street.

Il fallait imaginer un objet singulier, sans référence formelle préalable, qui aurait pu se fondre dans le site. Bien au contraire, ici tout est fait pour jouer avec la carte du temporaire et du spectaculaire, produits dans une espèce de shaker informatique, par la fusion énergique et la déformation de tous les composants programmatiques.

En association avec Céline Parmentier.
Maître d’ouvrage : Van Alen Institut.
Surface : 250 m2.

Video

Prototype de structure, Centre culturel d’information, New York
Réalisé à l’échelle 1/4.
Exposé à Florence et à Paris à la Galerie d’architecture.
Avec le soutien de la Direction de l’architecture et du patrimoine, d’Usinor (B. Lemoine, J.-Y. L’Hostis), et de CPI (P. Zielman). Ingénieurs Thorton-Tomasetti (J. Burns, D. Mc Lean), Chicago.

Video

Concert hall, Sarajevo, concours, 1999

D’abord conçu comme une double membrane, l’une intérieure, retraçant les tempo musicaux et l’autre extérieure, les vibrations de la ville, le projet, via la modélisation informatique, s’est enrichi d’autant de volumes (salles de concert, de répétition, administration, etc.) composant un entrelacement de tubes à double structure filaire, déformés et ré-assemblés.

Video

Deux espaces de ventes pour Issey Miyake, Paris et Nantes, 2002

Le projet d’aménagement de l’espace “Pleats Please“ fait appel à quelques principes simples. L’espace pour cette ligne d’Issey Miyake se veut à la fois homogène et multiple et se réfère à la matière, texture et structure d’un vêtement. À la fois technologique dans sa conception et capable de refléter le corps qu’il protège, cet espace est conçu de plusieurs bandes qui se chevauchent pour laisser filtrer la lumière et deviner le vêtement. Ce concept s’adapte à différents lieux qu’il contribue à rendre unique.

Les lauréats de la même année