Pan architecture

Pan architecture

Mathieu Barbier-Bouvet et Jean-Luc Fugier
Video
Mathieu Barbier-Bouvet (né en 1978) et Jean-Luc Fugier (né en 1979) sont diplômés de l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille. Ils fondent PAN architecture en 2008.
Tous deux étudiants à l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille, Mathieu Barbier-Bouvet et Jean-Luc Fugier se croisent plus qu’ils ne se fréquentent.
D’origine mexicaine par sa mère, Jean-Luc Fugier poursuit un second cycle à l’école polytechnique d’architecture de Barcelone puis un séminaire d’histoire de la ville à l’université nationale autonome de Mexico (Unam). Il y découvre les aspects positifs de la mondialisation en travaillant chez Fernando Romero ainsi que l’optimisme dynamique du Nouveau Monde. Dans le cadre de son diplôme marseillais, il participe au concours alternatif pour la Grande Bibliothèque de la capitale mexicaine. Durant ses études, Mathieu a travaillé chez Poissonnier Ferran et Delta avant d’entamer une collaboration fidèle avec José Morales. Après une année à Liège chez Jean-Marc Huygen, Jean-Luc regagne la cité phocéenne pour intégrer l’agence de Rémy Marciano. Tous deux sont chefs de projet sur la consultation du lycée de Drap, dans les Alpes-Maritimes, pour laquelle leurs patrons respectifs s’associent et sont lauréats. 
Des esquisses jusqu’au chantier gérés en sous-traitance, Mathieu et Jean-Luc oeuvrent ensemble. L’estime et les liens d’amitié qu’ils tissent donnent naissance, dès 2008, à PAN architecture.
« Notre démarche consiste à questionner le binôme programme-site dans ses dimensions émotionnelles, sociales, culturelles, symboliques, esthétiques, fonctionnelles et techniques. Nous aimerions que notre travail contribue au déplacement conceptuel des pratiques. Quels que soient l’échelle, le budget ou l’enjeu, notre objectif est de donner de l’ambition à chaque projet et territoire. Notre implantation dans une ville comme Marseille participe de cette conviction qu’ici aussi la création contemporaine est possible et, sans doute plus qu’ailleurs, nécessaire. Nos expériences à l’étranger nous ont convaincus que la qualité créative est possible même dans des contextes peu favorables où bien souvent tout est déjà à portée de main. Nous cherchons toujours à allier rigueur et humilité pour comprendre, révéler et faire émerger du sens. L’architecture n’est-elle pas ce qui nous dépasse, nous transporte et nous émeut ? Tout n’est qu’une question d’envie et d’énergie. »
PAN architecture aspire à traiter des lieux de partage, tels des équipements culturels et sportifs d’envergure.
Video
Transe-sports
marseille (13)
À l'occasion de Marseille capitale européenne de la culture 2013, PAN architecture proposait à cette ville où le sport est roi de requalifier ses délaissés en un réseau d'espaces inattendus et hétéroclites propices à la manifestation spontanée de la culture sportive. Ici au coeur d'une rocade, une piste de roller et de skate ceinture quatre terrains de jorky-ball que coiffe une aire de basket-ball. Là, un practice de golf colonise la sous-face d'un autopont. Quatre cages grillagées sur pilotis s'immiscent sous le porte-à-faux de la Corniche et diversifient les usages, de la contemplation à la pétanque. En revisitant des lieux connus de tous, ces projets économes révèlent des situations atypiques en surprenant notre regard.
 
Localisation: Marseille (13)
Programme: Proposition de construction de nouveaux équipements sportifs urbains
Client: Ville de Marseille
maître d’oeuvre: PAN Architecture
Superficie: 1 100 m2 shob
Coût: 1 000 000 € ht (estimation)
concours: 2011
Statut: Concours
Matériaux: Acier galvanisé, bois panneaux type kerto (structurel), filets inox, platelage en bois mélèze, dallages béton lissés

 

Video
Indivi(s)-dualité a-typique
aix-en-provence (13)
Implanté en périphérie nord-est d'Aix-en-Provence sur une parcelle en pente au contexte paysager des plus sensibles, ce parking-relais est en situation d'isolement et de grande visibilité. La communauté du Pays d'Aix a confié le pavillon d'entrée à des architectes. Malgré une surface de seulement 30 m2, PAN architecture s'est associé à Fest architecture. Optant pour une autonomie morphologique et plastique ayant valeur de signal, leur réponse emprunte un volume originellement simple dont le plein rassemble les fonctions de contrôle mais s'évide de celles affectées à l'accueil. Un mur épais en L héberge tous les équipements extérieurs et commande l'accès au sanitaire pour les personnes à mobilité réduite et au poste du gardien. Chaque anneau rectangulaire de son bardage en clins de mélèze se décalant en plan de quelques degrés, le parallélépipède se mue en un paraboloïde hyperbolique atypique dont l'inflexion d'un des angles bascule astucieusement la toiture.
 
Localisation: Aix en Provence (13)
Programme: Une loge de gardien (bureau, sanitaire et cuisine) et un espace d’accueil du public (caisse, point information et sanitaire)
Client: Communauté du Pays d’Aix – Service des Déplacements
maîtres d’oeuvre: PAN architecture et FeST 
architecture: (Stéphane Flandrin + Samuel Stambul)
Superficie: 30 m2 shon
Coût: 62 500 € ht
Début du projet: 2009
livraison: 2010
Matériaux: Ossature Douglas, bardage extérieur mélèze brut, parement intérieur contreplaqué bakélisé, polycardonate alvéolaire en faux plafond

 

Video
Restanque habitée
marseille (13)
Cette parcelle de 330 m² bénéficie d'une vue imprenable sur Aubagne, le massif de la Sainte Baume et la vallée de l'Huveaune mais constitue un site contraignant. Outre un accès par une rampe escarpée de plus de 20 % à sens unique, ce terrain rocheux présente un dénivelé de 12 mètres entraînant une interdiction de construire en limite de parcelle et à plus de trois mètres de hauteur ailleurs. Ancrée dans le talus face au panorama, la maison résulte d'une décomposition volumétrique en deux actes : le surdimensionnement de l'une des restanques offre un socle massivement empierré investi par les chambres et le garage, et un généreux belvédère dont le séjour prend des allures de cabanon bois décentré. Le travail sur l'épaisseur et la profondeur tout comme l'utilisation des matériaux en continu soulignent le rapport au vide et la relation dedans-dehors.
 
Localisation: Marseille (13)
Programme: Maison individuelle
Client: Privé
maître d’oeuvre: PAN Architecture
Superficie: 134 m2 shon
Coût: 280 000 € ht
Début du projet: 2010
Livraison: 2012
Matériaux: Béton, bois, pierre

Les lauréats de la même année